Sélectionner une page

Pour une structure hospitalière urbaine ouverte sur son environnement par Boutros Helmi

L’hôpital a, depuis toujours, été considéré comme un espace clos qui doit être éloigné au maximum des agglomérations. De nos jours, cette institution commence, petit à petit, à quitter son isolement pour constituer un des espaces publics faisant partie intégrante de la nouvelle architecture urbaine. Comme nous l’explique Boutros Helmi, médecin urologue, par cette nouvelle place qu’occupe l’hôpital dans la cité, ce dernier doit jouer un rôle essentiel dans l’identité architecturale de son environnement d’abord comme une marque identitaire de la ville et ensuite comme un espace d’échange avec les différents acteurs de celle-ci. 

Avec l’agrandissement des cités, l’hôpital devient également un acteur socioéconomique majeur qui a beaucoup d’influence sur son entourage. C’est-à-dire qu’il occupe la place d’un opérateur économique très important qui emploie des centaines de collaborateurs et sa présence crée toujours de la vitalité dans les quartiers et permet leur régénérescence. C’est d’ailleurs pourquoi les urbanistes le veulent désormais ouvert, facile d’accès et plus proche des citoyens.

A quoi sert une cystoscopie ?

A quoi sert une cystoscopie ?

Boutros Helmi, ex-chirurgien urologue reconverti en gestionnaire d’établissement de santé, nous explique à quoi sert une cystoscopie.La cystoscopie est un examen diagnostic et thérapeutique qui est réalisé pour visionner les voies urinaires et l’intérieur de la...

Le dépistage du cancer de la prostate

Le dépistage du cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est le premier cancer et la troisième cause de mortalité par cancer chez l’homme. En effet, actuellement, il y a environ 60 000 nouveaux cas par an en France et un peu moins de 9000 décès liés à cette pathologie. Cependant, grâce au dépistage,...

L’évolution de la place de l’hôpital au sein de la ville

Il y a quelques années, la majorité des constructions d’hôpitaux avaient pour finalité de détacher les structures hospitalières des centres-villes d’autant plus que le foncier dans les périphéries était plus disponible et les moyens de transport étaient plutôt accessibles. Selon Boutros Helmi, ces hôpitaux rencontrent aujourd’hui d’énormes problèmes liés surtout à limitation d’espace ce qui rend leur agrandissement quasi impossible à cause de la nature de leur environnement urbain. C’est seulement depuis une trentaine d’années que les décideurs ont commencé à installer les établissements hospitaliers au milieu des centres-villes. L’objectif affiché cette fois-ci ; le renforcement des liens entre l’hôpital et son environnement urbain surtout l’apport que peut constituer l’espace public à la structure hospitalière et vice versa.

On peut citer à titre d’exemple l’hôpital européen Georges Pompidou et l’hôpital Robert Debré. D’après Helmi Boutros, ces deux établissements parisiens construits pendant les années 1980-1990 ont marqué un tournant dans la considération de l’hôpital dans son environnement en intégrant le concept de « perméabilité urbaine ». Ainsi l’espace public devient omniprésent à l’intérieur et autour des établissements hospitaliers en intégrant des parvis d’entrée des galeries de circulation.
En effet, cette nouvelle conception émane d’une implication de tous les acteurs de la ville en plus des professionnels de la santé, car tout établissement a besoin de moyens d’accessibilité et d’impératifs en particulier humaines et logistiques. Par ailleurs, Helmi Boutros pense qu’un hôpital construit crée des emplois et attire des étudiants de partout qui auront besoin de logement ainsi que toute une liste de services que seule la ville peut leur procurer. C’est un exemple très révélateur des possibilités qu’une structure hospitalière arrive à rendre son environnement plus dynamique et développer des activités urbaines très diversifiées autour d’elle. Et, c’est la raison pour laquelle les décideurs commencent à se rendre compte des opportunités perdues à cause de l’isolement jadis prémédité des structures hospitalières.

La perception architecturale de l’hôpital dans les plans urbains

Pour le corps médical, les patients et leurs familles, un bon établissement hospitalier est d’abord un espace accessible assurant une transition facile entre l’espace des soins et le monde extérieur. Afin de réussir ce lien entre ces deux espaces, la conception architecturale d’une structure hospitalière doit tenir compte de plusieurs facteurs (emplacement, nouveau site ou une simple rénovation, espace établi ou un en devenir…etc.), qui peut changer en fonction de chaque environnement urbain. En plus chaque établissement possède une image faite à la fois de sa fonction première (accueil et soins), de son architecture, de la richesse de son histoire ou bien de l’expression de son identité contemporaine.
Par ailleurs, Helmi Boutros nous explique que la conception d’une nouvelle structure hospitalière ou une restructuration de celle-ci doit être pensée dans une perspective plus globale liée essentiellement à son fonctionnement actuel et futur et cela consiste à mettre en place « une ville dans la ville » constituée de réseaux organisés, le tout réparti en secteurs ou en quartiers distingués par leurs formes architecturales ou leur correspondance à des lieux marquant de la cité.

Le rôle de la structure hospitalière dans l’espace public

Les liens entre espace public et établissement hospitalier sont à la fois étroits et directs. Boutros Helmi considère que ces liens sont définis par l’importance et la variété des fréquentations créée par le travail hospitalier. Ainsi l’établissement de soin doit impérativement disposer de moyens d’accessibilité fluides, facilement identifiables et adaptés à tous les modes de déplacement en plus de la mise en place des aménagements propres à chaque usage et à chaque utilisateur.
Faisant fonction d’interfaces identitaires entre la ville et l’hôpital, les espaces d’accès sont, en plus du parvis principal siège de l’entrée, essentiel pour une meilleure accessibilité des piétons, des véhicules, des ambulances et des transports collectifs. Ils servent également à l’identification des lieux figurant dans le maillage urbain. Sans oublier bien évidemment leur contribution à l’attrait de la ville surtout quand leur conception architecturale prend en compte la relation avec le public qu’ils doivent renseigner et accompagner depuis son arrivée. Ces espaces d’accès font désormais partie intégrante de l’espace urbain de la ville.

Comment définit-on l’hôpital urbain du futur ?

Pour Boutros Helmi, le développement des idées de conception des structures hospitalières est généralement influencé par le progrès que connaît aujourd’hui la médecine surtout les prises en charge médicales ambulatoires qui crée une dynamique d’échanges constants entre l’hôpital et les espaces extérieurs. Cela dit, les établissements hospitaliers de demain seront l’une des étapes du processus de soin et non la seule, et doivent rentrer en harmonie avec tout l’espace urbain de la ville.
Ce nouveau mode de fonctionnement est rendu possible grâce à des passerelles créées et fonctionnant comme des interfaces d’accueils. Elles vont pouvoir facilement guider le patient depuis l’espace urbain public vers l’intérieur de l’établissement hospitalier pour accéder à l’hébergement et au traitement.
En revanche, la pénurie des ressources budgétaires reste une contrainte importante pour mettre en place une conception architecturale de grande envergure comme celle d’un établissement hospitalier. Celui-ci doit être capable de développer son fonctionnement interne afin de suivre l’extension de son rôle et de ses missions en dépit de son espace assez réduit. L’hôpital urbain de demain sera capable avant tout de s’adapter aux changements qui affecteront sa structure interne ainsi que son environnement.

Contact